3 questions à …

THÉOPHANE B, PROFESSEUR DE SCIENCES ET D’ÉDUCATION SPORTIVE AU COURS CLOVIS.

 

“Je reçois beaucoup aussi par l’exigence que demande la relation quotidienne avec les élèves, exigence de présence, d’énergie, qui me force à sortir de moi en permanence.”

Pourquoi et comment avez-vous rejoint l’aventure Espérance Ruralités ?

Durant mes études d’ingénieur et particulièrement au cours de stages dans l’industrie, j’avais le désir profond de mieux comprendre les personnes. L’an dernier j’ai eu la chance de pouvoir effectuer une année de césure au cours de laquelle j’ai étudié l’anthropologie et la philosophie. Cela a augmenté en moi le désir de me mettre concrètement au service des personnes. J’ai ensuite visité le cours Clovis. J’ai été frappé par la bienveillance qui y régnait ! Des enseignants intégralement au service des élèves, l’aspect académique et éducatif solides et harmonieux, cela m’a beaucoup attiré, je me suis donc lancé dans l’aventure !

Qu’est-ce que vous en recevez ?

Beaucoup de choses ! Je suis très édifié par l’exemple de mon directeur et de mes collègues, par leur justesse éducative et leur droiture. Leur aide au quotidien et nombreux conseils me donnent une vraie formation pratique, qui m’est très précieuse en tant que jeune professeur. Je reçois beaucoup aussi par l’exigence que demande la relation quotidienne avec les élèves, exigence de présence, d’énergie, qui me force à sortir de moi en permanence. Et lorsque l’on a la chance de voir les fruits de l’accompagnement de ses élèves, c’est magnifique !

Espérance Ruralités en un mot ?

Si on ne donne pas tout aux enfants, on ne leur donne rien.