3 questions à …

PIERRE-FRANÇOIS CHANU, NOUVEAU DIRECTEUR DU COURS CLOVIS (AISNE, HAUTS-DE-FRANCE)
ÉCOLE PILOTE DU RÉSEAU ESPÉRANCE RURALITÉS.

 

“Je reçois énormément de cette relation avec les familles.”

Pourquoi et comment avez-vous rejoint l’aventure Espérance Ruralités ?

“J’ai entendu parler d’Espérance Ruralités au tout début de l’aventure, le jour où Monsieur Nouailhac, le fondateur, est venu m’exposer son idée de création d’une offre scolaire innovante et compétente pour les zones rurales ou périphériques parfois délaissées. De plus, je crois réellement que la liberté scolaire est un atout majeur pour l’éducation des jeunes de mon pays. Malheureusement, cette richesse n’est souvent réservée qu’aux enfants dont les familles ont un certain niveau financier. Il me tenait à cœur que cette liberté scolaire puisse s’offrir à tous.

Qu’est-ce que vous en recevez ?

La pédagogie de la Fondation Espérance Ruralités propose de travailler en étroite collaboration avec les parents. Je crois sincèrement que c’est une condition indispensable à la progression des élèves. Aussi, le petit effectif, l’investissement des parents et la communication constante avec les familles m’ont fait adhérer très vite au projet. Je reçois énormément de cette relation avec les familles. La confiance des parents, leur disponibilité et le soutien réciproque que nous nous donnons dans l’unique but d’aider un enfant à grandir et se structurer, est pour moi une véritable motivation dans mon métier.

Espérance Ruralités en un mot ?

Confiance. Confiance avec les parents qui nous confient leur enfant. Confiance en mes enseignants dont je connais le dévouement et la compétence, confiance en mes élèves dont je suis sûr des qualités et de la capacité à réussir !”