Le collège Espérance Ruralités est ouvert

Ce lundi, ce sont 12 élèves qui ont intégré les nouvelles structures du collège pilote Espérance Ruralités. Cette classe s’installe sur le parking de l’ancienne supérette Lidl, non loin du centre de secours.

Le projet est porté par Jean-Baptiste Nouailhac, un membre de la fondation Espérances banlieues. Celle-ci a développé des écoles privées en France depuis 2012, implantées dans les quartiers dits défavorisés.

Depuis quelques mois, ce responsable se bat pour mettre en place une telle structure à La Fère.

«  Il existe déjà plusieurs établissements de ce type qui ont vu le jour dans les banlieues, expliquait-il début juin. C’est une alternative à l’enseignement public, sans être une concurrence. Avec des classes ayant un nombre d’élèves moins important, cela permet une meilleure écoute, un meilleur suivi pour une meilleure réussite. »

Depuis les travaux d’aménagement ont été réalisés, deux mobil-homes installés, comme la clôture qui délimite le périmètre de l’ancien parking.

Marie-Noëlle Vilain, adjointe au maire, responsable des questions scolaires, confirme que ce nouvel établissement a bien ouvert ses portes : « Cette école a ouvert en fin de matinée et ce sont 12 élèves qui ont intégré les lieux. »

L’Aisne Nouvelle

0 Commentaire

Laisser un commentaire