Collège privé à La Fère : « Une alternative à ce qui existe »

Voici quelques heures encore, Jean-Baptiste Nouailhac, membre de la fondation Espérance banlieues, distribuait des flyers dans La Fère et les villages environnants.

Son projet consiste en la création d’un collège privé qui verrait donc le jour dans la cité de l’Artilleur. L’initiative, lancée il y a quelques mois, s’accélère pour qu’elle soit effective dès la rentrée prochaine.

Mais qu’est-ce que la fondation Espérances banlieues ? Celle-ci a développé des écoles privées en France depuis 2012, implantées dans les quartiers dits défavorisés. Le principe serait donc transposé en zones rurales, avec Espérances ruralités.

Réunion publique le 7 juin

«  Nous avons déjà présenté ce projet à la municipalité. Nous avons même rencontré Mme Deplanque (principale du collège Marie-de-Luxembourg, ndlr) pour lui exposer ce projet. Nous ne sommes pas en concurrence, mais plutôt une alternative à ce qui existe. Il doit exister des passerelles entre ces établissements scolaires.  »

Le collège-pilote Espérance ruralités devrait ouvrir ses portes le 4 septembre prochain, en face du centre de secours dans l’ancien Lidl. «  Les travaux vont débuter, précise Jean-Baptiste Nouailhac. On n’occupera qu’une partie de cet ancien local commercial avec peut-être deux mobil-homes sur le parking  ».

Une réunion publique est programmée le 7 juin, à 18 h 30, dans la salle administrative, place Doumer, pour présenter ce projet pédagogique et rencontrer le corps professoral.

0 Commentaire

Laisser un commentaire