Cours Clovis, saison 2

Réussite. Soucieux de l’avenir de la France périphérique, cinq jeunes professeurs ont choisi de s’installer en Picardie pour ouvrir une école. Pari réussi, ils s’apprêtent à entamer leur deuxième année de fonctionnement avec deux fois plus d’élèves.

Une veillée au fond des bois, quelques jeux et des sketchs joués par les élèves. C’est avec beaucoup de soin que les cinq professeurs de la Fondation Espérance Ruralités (lire Valeurs actuelles du 8 mars 2018) ont préparé cette soirée de fin d’année. Avant de partir en vacances, les parents ont récompensé les jeunes enseignants d’une poignée de main ferme et de multiples remerciements. Eux aussi ont été particulièrement impliqués dans le projet et de l’aveu du directeur, Jean-Baptiste Nouailhac, le pari numéro un, celui de la confiance, est réussi. Le père de Chloé (les prénoms des enfants ont été changés) a même tenu à prendre le professeur de français — Victoire — à part. Et l’a émue : « Je suis impressionné des progrès de Chloé à l’école, mais surtout à la maison. Elle nous parle de respect, d’entraide et elle rend service ! Elle raconte tout ce qu’elle fait à l’école, ça ne lui était jamais arrivé ! » De quoi partir pour l’été avec le sentiment du devoir accompli…

Trois jours plus tard, les salles de cours installées dans un supermarché désaffecté de la petite ville picarde de La Fère semblent bien vides sans les douze élèves qui ont occupé les lieux toute l’année. Dès septembre, ils seront une trentaine. « Et les douze premiers restent avec nous, c’est une vraie fierté », insiste Jean-Baptiste Nouailhac. Sur les murs, les souvenirs de l’année sont partout en photo. Des enfants en classe, dans le poulailler fait maison, en train de jouer au football…

Lire la suite sur Valeurs Actuelles


Source : Charlotte d’Ornellas – valeursactuelles.com, “Cours Clovis, saison 2”, publié le 25/08/2018, https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/cours-clovis-saison-2-98344
Crédit média : Photo © Presse/Fondation espérance ruralités