Le Grand Ferré, premier héros paysan

Une nouvelle équipe pour le Cours Clovis ! 🤜🏻🤛🏻

Après l’équipe Jeanne Hachette, l’équipe Jeanne D’arc, Albert Roche, Arnaud Beltrame et Henri Fertet, le Cours Clovis a le plaisir de vous annoncer la création d’une nouvelle équipe de choc au sein de ses effectifs.

Cette équipe a l’honneur de porter le nom d’un grand héros picard de la guerre de Cent Ans : Le Grand Ferré. 🦸‍♂️

Mais qui est donc ce Grand Ferré ? 👀

Le Grand Ferré est réputé pour ses exploits de héros paysan ⚔️

Durant la guerre de Cent Ans, les farouches résistances locales et populaires étaient parfois plus dangereuses pour le roi d’Angleterre que les grandes batailles. 👑

Le Grand Ferré est un de ces héros local. Un « paysan d’une force de membres incroyable, d’une corpulence et d’une taille énormes, plein de vigueur et d’audace, mais avec cette grandeur de corps, ayant une humble et petite opinion de lui-même » comme l’a dépeint Michelet dans son Histoire de France. ⚜️

En l’année 1359, il se distingua à la défense du château de Longueil-Sainte-Marie 🏰 face aux Anglais. Armé de sa seule hache et accompagné de ses frères paysans, il réussit à mettre en déroute une armée anglaise composée de deux cents hommes.

Faites un tour du côté de Longueil-Sainte-Marie, dans l’Oise, une statue en son honneur y a été érigée en 1889. Une rue du quartier d’Aramont à Verberie porte également son nom. 🗺

L’année 1359 fut particulièrement terrible pour les villages situés entre Creil et Compiègne. Maîtres du château-fort de Creil, les Anglais ravageaient tout le Beauvaisis. 🏹

Leurs bands, lancées dans toutes les directions, levaient des contributions exorbitantes, détruisaient les églises; pillaient et incendiaient et souvent massacraient en masse les populations. 👊🏻

Notre histoire s’est déroulée dans un petit village du diocèse ⛪️ de Beauvais, nommé Longueil, aux environs de Compiègne, à peu de distance de Verberie, qui n’en est séparé que par la rivière d’Oise.

Là se trouvait un château-fort très convenable appartenant au monastère de Saint-Corneille de Compiègne. Les habitants du voisinage comprirent qu’ils couraient un grand danger, si les ennemis s’emparaient du château. 🏰

Beaucoup de villageois, des laboureurs ou des manœuvriers, gagnant péniblement leur pauvre vie, se mirent en sûreté dans le château. Ils s’y installèrent avec armes et vivres 🌽🍗🍅🥕🍞 et s’engagèrent à défendre la place au péril de leur vie.

Élu comme capitaine, Guillaume l’Aloue prit pour adjudant un autre paysan d’un dévouement absolu, d’une force extraordinaire, d’une robuste carrure, d’une physionomie avenante et d’une taille bien proportionnée, du reste plein de vigueur et d’audace. Malgré cet aspect imposant, ce paysan n’avait ni fierté ni arrogance et ne s’en faisait nullement accroire. On l’appelait Le Grand Ferré 🦸‍♂️

En apprenant ces préparatifs de défense, les Anglais, décidèrent d’aller chasser ces “manants” et d’occuper ce lieu “bon et fort”. Deux cents Anglais armés jusqu’aux dents y marchèrent et y entrèrent hardiment. 📯

Voyant tant d’hommes bien armés, les paysans tombèrent en grand effroi. 🏹 Cependant, le capitaine descendit avec quelques-uns des siens et se mit à frapper bravement sur les Anglais ; mais, bientôt entouré, il fut blessé mortellement. ⚰️

A cette vue, les autres et le Grand Ferré se rassemblèrent, et, sortant soudainement par diverses portes, se précipitèrent à coups redoublés sur les Anglais ; ils frappaient comme quand ils battent le grain sur l’aire… ⛏Quand le Grand Ferré arriva près de son capitaine expirant, il fut pris d’une vive douleur et se rejeta avec furie sur l’ennemi. En peu de temps il fit place nette autour de lui. Ses compagnons, encouragés, faisaient merveille, si bien que les Anglais quittèrent la partie et se mirent à fuir. 💪🏻

Arrivé au milieu de la rue où ils avaient planté leur étendard, Le Grand Ferré se saisit du drapeau et dit à un des siens d’aller le jeter dans le fossé. 🚩 Celui-ci lui montre avec effroi la masse encore épaisse des Anglais faisant barrage. Prenant sa grande hache à deux mains, le vaillant paysan réussit à se frayer un chemin entre les ennemis jusqu’au fossé, et jeta dans la boue l’enseigne ennemie.

Le lendemain les Anglais revinrent en plus grand nombre, mais les gens de Longueil ne les craignaient plus. Ils sortirent à leur rencontre, le Grand Ferré marchant à leur tête. 🥁

Au dernier combat, pour s’échauffer, Le Grand Ferré but de l’eau froide en quantité, et fut aussitôt pris par la fièvre. Il retourna alors à son village, rentra dans sa cabane et se mit au lit. Quand les Anglais apprirent que le grand Ferré était malade, ils lui dépêchèrent douze soldats avec ordre de le tuer. 👎🏻

Prévenu par sa femme de leur arrivée, oubliant son mal, il se leva et pris sa lourde hache. S’adossant au mur pour n’être pas entouré, et jouant de la hache, ils les mit en fuite. Le Grand Ferré retourna à son lit mais la fièvre redoubla. Il fut enterré au cimetière de son village. Tous ses compagnons, tout le pays le pleurèrent. 🎖

 

🔎Sources : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article12219 / http://www.histoire-compiegne.com/shc-grand-ferret-ferre.asp
2 commentaires
  1. La rousserie
    Oct, 4, 2019

    C’est canon ce que vous faites ! Bravo ! Et longue vie à espérance rutalité

    • La rousserie
      Oct, 4, 2019

      Ruralité pardon