Mais qui est ce nouveau professeur?

Marguerite, nouveau professeur de français

Après une licence en linguistique et un master en sciences cognitives pour étudier le fonctionnement du langage dans le cerveau, je me destinais au début à la recherche. C’est en encadrant cinq collégiens en tutorat que l’envie d’enseigner m’est venue. Après plusieurs semaines d’immersion dans des établissements à petits effectifs (dont le cours Clovis) puis cinq mois de remplacement dans l’enseignement privé, c’est le collège-pilote d’Espérance Ruralités qui m’a le plus séduit  à cause de l’immensité des défis scolaires et éducatifs. Reprendre les bases de l’écriture et de la lecture avec des adolescents est ce qui a le plus attiré la passionnée de grammaire et de neurosciences que je suis. Le cours Clovis cherchait un nouveau professeur de français, j’ai tout de suite accepté.

Depuis septembre, il faut s’armer d’une patience quotidienne pour accorder à chaque élève l’attention dont il a besoin et sans cesse remettre en question sa manière de transmettre les fondamentaux. Mais lorsque les yeux d’un de mes élèves en tutorat s’illuminent parce qu’il a enfin compris la différence entre les sons « é » et « è » après des années de blocage, le jeu en vaut la chandelle !

0 Commentaire

Laisser un commentaire